L’Homme libre et les ânes sauvages

1969

Le livre est suivi de Les sept hommes et les trois morales et L’amour et le monde.

Ce livre revient sur les événements de mai 1968 dans lesquels Lanza discerne, au-delà d’un chahut d’étudiants amplifié par les circonstances, « la révolte des fils contre les pères » et une aspiration trouble à la liberté. Au rejet aveugle de la contrainte, il oppose le choix lucide d’une discipline consentie, structurante, et des modèles humains vraiment libres, mais qui n’ont rien de libertaire : le Sage, le Saint et le Héros. À faire lire à ceux qui commettent l’erreur de classer Lanza del Vasto parmi les « contestataires échevelés » de ces années-là. Lanza était fort loin de leurs slogans… mais il sut se mettre à leur écoute.

Présentation
Publié en 1969, ce livre s'ouvre sur une analyse critique de mai 68. Mais l'erreur serait de croire qu'il s'agit d'une œuvre de circonstance historiquement datée. Les événements de mai constituent le prétexte et l'introduction à une réflexion plus fondamentale qui porte sur l'articulation entre l'homme et la société.
Ce livre se révèle alors d'une importance cruciale pour la réception de la pensée de Lanza del Vasto en cela qu'il constitue la jonction entre ses enseignements de vie intérieure et sa doctrine sociale et politique.
Quelle éducation nous conduira à une maturité humaine sur tous les plans, intellectuel, affectif et corporel ? Comment transfigurer la maturité humaine en épanouissement de nos facultés spirituelles, définies par l'auteur comme sagesse, héroïsme et sainteté?
La dernière partie du livre, intitulée « Le monde et l’amour », traite de la juste attitude de l'être humain tourné vers les réalités spirituelles vis-à-vis de la marche du monde.

NOTICE BIBLIOGRAPHIQUE

L’Homme libre et les ânes sauvages. Paris : Denoël, 1969. 190 pages

Par Lanza del Vasto.
Type d'ouvrage : Monographie.
Réédition(s) :réédition, Monaco, éd. du Rocher, 1987.