Sa douche d’eau froide…

Thomas Nallar (1957)

Je suis un des derniers postulants à avoir connu Lanza. Il était présent quand je suis arrivé à la Borie-Noble à la Saint-Jean 1980. Autour d’un café, nous avons eu quelques échanges, lui, Esperanza, Maïté et moi, en espagnol car à cette époque je ne parlais pas le français.

Je lui ai dit que j’étais d’origine arabe, né en Argentine. Je ne me rendais pas compte qu’en France, dire qu’on est arabe, c’est suggérer que l’on est musulman. Shantidas a vraiment cru que je l’étais, et il s’en montrait heureux. Par la suite ils ont réalisé tous les trois que j’étais chrétien d’Orient.

Je me souviens qu’il allait prendre sa douche d’eau froide chaque matin, et comment il en revenait tout bleu ! Maïté le frictionnait avec inquiétude… Quelques mois plus tard, il partait pour l’Espagne où il est mort le 5 janvier, auprés de Maïté.