Ah, quel style, quel souffle !

Florent Gendarme ( )

 

Je n'ai connu l'homme que par ses écrits, et par le témoignage de ceux que fortune fit croiser sa route. J'ai connu d'abord le Pèlerinage aux sources : ah, quel style, quel souffle ! Chaque phrase et ses mots sont comme taillés au burin ; et le récit est celui d'un honnête homme.

Puis j'ai lu les poèmes, ceux du Chiffre des choses ; et j'ai trouvé un maître en l'art que je pratique. J'ai découvert ensuite l'Éloge de la vie simple, dont bien des principes et bien des préceptes ont en moi gravé leur écho. Et ses peintures ensuite, et ses sculptures, dont les lignes hautes et verticales semblent étirer jusqu'au ciel la noblesse des sujets...

Or maintenant, par la grâce de votre travail, j'entends pour la première fois la musique qu'il a composée. Il y a là des joyaux ! J'écris ces mots, et la mélodie simple, humaine et antique du chant Ah oui vraiment qu'il est bon avive mon âme, ainsi que l'ont fait tous les autres chants.

Pour cela et pour tout le reste, je vous exprime ma pleine gratitude et, pour ce qu'ils valent, mes francs encouragement à poursuivre ce valeureux ouvrage qui, peut-être et nous l'espérons, fera la joie et le salut de quelques-uns. Merci, merci encore pour le travail que vous réalisez !